Agenda

La CCI vous propose une sélection de manifestations économiques organisées dans la région, en France ou à l’international.

A- A A+

Au-delà de la forme - Reims

Date : du 26 novembre 2016 au 12 mars

Lieu : Palais du Tau

Le Centre des monuments nationaux, en partenariat avec la Ville de Reims et le Jardin des Arts – Les Crayères présente au palais du Tau à Reims du 26 novembre 2016 au 12 mars 2017 l’exposition Au-delà de la forme Richard Serra / Mehdi Moutashar.

Sous les voûtes de la salle basse du palais du Tau, un extraordinaire dialogue s’engage entre deux grands représentants du Minimalisme, ce courant de l’art contemporain né aux Etats-Unis au milieu des années 1960.

A travers le dépouillement formel, le grand format, l’art médiéval, la géométrie et la puissance du noir, l’exposition opère un rapprochement inédit entre les oeuvres peintes de l’Américain Richard Serra et les créations du Français d’origine irakienne Mehdi Moutashar.

Au-delà de la forme

Au-delà de la forme minimale et de ses développements possibles dans l’espace, un dialogue inédit entre deux artistes significatifs de la collection Didier Moiselet s’établit au sein du Palais du Tau. Le spectateur découvre des espaces, des passages précis et subtils entre dessin, peinture, sculpture. La mathématique des plans, leur plasticité, invitent à ralentir son pas, à s’arrêter, pour regarder l’architecture de leurs cadres, celle de leur surface intérieure. On ressent alors les liens vertigineux qui existent entre verticalité, ubiquité et horizontalité. En effet, déambuler c’est constater la succession de plusieurs points de vue, pour générer diverses approches rythmées de la notion de profondeur et d’épaisseur, au-delà d’aplats affirmes avec force.

Richard Serra, provoque depuis toujours l’étendue spatiale, naturelle, urbaine ou encore muséale, au moyen d’une texture dense, d’un geste sculptural puissant. On connait ses plaques de métal monumentales qu’il infléchit ou pas selon le lieu. Mehdi Moutashar semble lui répondre en dépliant des calligraphies mouvantes, tout aussi rigoureuses, empreintes de spiritualité, de mesure. Il trace des chemins croises, des lignes pleines ou le métal n’est pas qu’un support mais une vibration.

Ces oeuvres ouvertes qui sollicitent le regard, le corps, l’esprit du visiteur ne sont ni sévères ni mélancoliques. Dans leur dynamique silencieuse, elles vont au-delà des frontières et limites : il n’y a plus d’Orient et d’Occident séparés, mais un va-et-vient incessant, très ancien, très fertile. Au-delà des titres de ces oeuvres et des séries qu’elles évoquent, la couleur – noire, bleue, blanc - remplit son rôle : elle devient un champ intense et sensible, contenu par la tension du trait. Et au-delà de la figure géométrique, surgit l’imprévisible vitalité de ce que ces oeuvres éveillent : la mémoire historique, écrite, vécue, comme celle, intime, de notre expérience accélérée du temps et de l’espace, ici calmée.

Au-delà du livre, de l’alphabet, du mur, du sol, l’espace d’une liberté a sans cesse redéfinir se fait jour, lors de chaque rencontre avec les oeuvres de Serra, face à celles de Moutashar, et réciproquement. L’érudit et le profane peuvent être satisfaits, le poète musicien aussi, et même le visiteur distrait. Car, au-delà de leur manière d’apparaitre dans l’espace du lieu, ces oeuvres magistrales sont des dons d’humanité.

Horaires :

Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h30
Fermé les 1er et 11 novembre